Revues de presse | Velours et Pampilles

« Velours et Pampilles » donne une seconde vie aux sièges usagés

Nicolas Meert et Marion Kieffer ont appris leur métier à l'école Saint-Luc de Tournai. : La Voix du Nord

Leur atelier, discrètement situé au bord de la rue Saint-Aybert à Thivencelle, porte le doux nom de « Velours et Pampilles ». Peu de gens se doutent de la magie qui opère à l'intérieur. Marion Kieffer et Nicolas Meert donnent une seconde vie à des sièges usés.
L'une vient de Paris, l'autre de Belgique. A priori, rien ne prédestinait ces deux jeunes gens à se rencontrer, si ce n'est la passion.
Celle de la tapisserie. Au départ, ce n'était pas gagné. Nicolas était plus attiré par la mécanique. Mais la mécanique n'a pas voulu de lui. Manuel dans l'âme, il s'est donc orienté vers l'ébénisterie. «  Le bois m'intéressait. Je suis allé à Saint-Luc à Tournai, et là ça coulait de source. J'ai toujours aimé le côté avant/après dans la restauration... Pour Marion, le parcours est différent, « Après le bac, j'ai passé le concours de l'École du Louvre. J'ai passé deux ans dans une bibliothèque... Je me suis rendue compte que c'était pas ce que je voulais faire. Et je suis repartie à zéro en m'inscrivant à Saint-Luc. Je n'étais pas convaincue par l'ébénisterie, mais avec le garnissage, j'ai trouvé ma voie ». Leur rencontre se fait chez Massant, un rééditeur de sièges, toujours en Belgique. «  C'était la meilleure école. Une petite structure, mais on a travaillé pour de grandes personnalités : le prince de Belgique, les ambassades. » Petit à petit, l'entreprise perd sa dimension humaine.
L'heure est alors venue pour le couple de se lancer dans leur propre aventure. «  On avait toutes les compétences pour le faire et Nicolas avait déjà eu sa boîte avant, ça me rassurait ». De là, est né Manioc, l'association de leur deux prénoms et -oc pour Maroc. Au fil du temps, ce nom de correspondait plus à leur identité qui n'avait rien à voir avec des meubles exotiques. D'où « Velours et Pampilles » officiellement adopté en début d'année. Leur atelier est un joli désordre organisé, avec des fauteuils et sièges en tout genre à chaque recoin, des piles de tissus et de cuirs à revendre, de la mousse et du crin, valeurs sûres d'un rembourrage idéal.
«  J'adore les sièges. Quand on fait un truc, c'est à fond, on ne fait pas n'importe quoi », s'enthousiasme Nicolas. À l'entrée de l'atelier, se trouve un canapé, fraîchement restauré. «  Celui-là, avec un peu de chance, partira sûrement aux États-Unis ou au Japon », espère Marion. Au téléphone sonne, Nicolas répond à un client intéressé par un canapé, vu sur leur site Internet. Il se trouve à la frontière de l'Espagne et du Maroc ! Car Marion et Nicolas vendent à l'international, et se rendent une fois par trimestre à Montpellier, un gros marché international. Ils se font peu à peu un nom dans ce métier, au point d'avoir participé à la garniture d'un lit révolutionnaire, récompensé d'une médaille d'or au concours Lépine. • OLIVIA NAVEL
Atelier Velours et Pampilles, 129, rue de Saint-Aybert, Thivencelle Tél : 03 27 43 26 15, 06 64 10 11 60 www.velours-et-pampilles.fr

Pour la Belgique : 0496 41 05 44
Les rédactions de La Voix du Nord
la Voix du Nord

1 | 2 | 3 | 4 | 5